Le frère dans la formation

 «La vie fraternelle est fruit et signe de la force transformante de l’Évangile et de la venue du Royaume; avec la force du levain de l’Évangile, elle pousse à nouer de vraies relations fraternelles entre les hommes et les peuples, afin que le monde vive en une unique famille sous le regard du Créateur.»

(Const. 13, 4)

Les étapes de la formation

« La sollicitude pour les vocations naît d’abord du sentiment de vivre nous-mêmes et de proposer aux autres une forme de vie riche en qualités humaines et évangéliques, qui rend un authentique service à Dieu et aux hommes et favorise la croissance de la personne. » (Const. 17, 1)

« Le but de la formation est, en effet, de rendre la vie des frères et de la fraternité toujours plus conforme au Christ selon l’esprit franciscain capucin, en tenant compte de la diversité des temps et des lieux. Dans notre Ordre, la formation se réalise en une phase initiale et une phase permanente. La formation initiale inclut et l’initiation à la consécration selon notre forme de vie jusqu’à la profession perpétuelle et la préparation au travail et au ministère, qui peut commencer durant l’initiation. La formation permanente suit la formation initiale et se prolonge tout au long de la vie. » (Const. 23, 3-4)

 

Formation initiale

« Notre Fraternité doit grandir de jour en jour en ferveur, dans la perfection de la charité et l’esprit évangélique plutôt qu’en nombre. Que ceux qui veulent embrasser notre vie soient examinés avec soin et bien accompagnés dans le discernement de leur appel. » (Const. 18, 2).

« L’initiation à notre forme de vie consacrée comprend les temps du postulat, du noviciat et de l’après-noviciat et s’accomplit selon les normes du droit universel et de notre droit propre. » (Const. 29, 1).

  • L’aspiranat

La formation initiale commence dès le moment où le candidat se sent interpelé dans son cœur et pour y répondre commence la première étape qui est l’aspiranat. Cette étape en pratique est de deux ans et les aspirants à notre vie participent aux groupes d’aspiranat sur leurs paroisses afin de se faire connaitre de leurs curés et paroissiens. Ils s’engagent également dans les groupes d’action catholique.

En outre, ils doivent être aussi assidus aux rencontres mensuelles qu’organisent les chargés de la vocation. Cette étape permet un lien efficace avec la fraternité et elle a lieu dans toutes nos maisons. Il dure deux ans.

  • Le postulat

« Le postulat est la première période de l’initiation où se fait le choix de notre vie. » (Const. 30. 1). Dans cette période, le candidat est appelé à se laisser aider, guérir, guider et illuminer sur les réelles motivations de son désir de consécration. Pour ce faire, il urge que « la formation des postulants cherche avant tout à compléter la catéchèse de la foi, à introduire à la vie liturgique, à initier à la méthode et à l’expérience de la prière, à l’étude de l’esprit franciscain, à la vie fraternelle et à une première expérience apostolique. » (Const. 30, 3)

De la même durée que l’aspiranat, le postulat commence habituellement en Octobre après une période de vie ensemble appelée pré-postulat où ceux qui demandent de “postuler à vivre notre vie’’ essaient de voir si c’est vraiment ce choix qui les motive. Cette expérience du postulat est enrichie par une période de contact avec le milieu anglophone en vue d’une prise en main de la langue compte tenue du fait que la prochaine étape se déroule entièrement en anglais.

Le lieu du postulat, sous la direction des Fr Maxime Janvier Djossa et Angelo OKOU respectivement maître, et vice-maître, est la fraternité de Donatin.

La vie du postulat est rythmée par la prière, les diverses activités manuelles, les divers cours reçus dans le cadre de leur formation et aussi la formation personnelle qui compte beaucoup pour une responsabilité et une maturité digne du nom. Sa durée est en théorie de deux ans pour chaque candidat.

  • Le Noviciat

« Le noviciat est un temps d’initiation plus intense et d’expérience plus profonde de la vie évangélique franciscaine et capucine dans ses exigences fondamentales. Cela requiert une décision libre et mûrie d’expérimenter notre forme de vie. » (Const 31, 1)

Autrefois, le noviciat se déroulait à Sop au Cameroun dans la zone anglophone mais  compte tenu de nombreuses situations d’instabilité politiques, il a été relevé que le lieu est devenu précaire et la sécurité minimale. Depuis 2020, le Noviciat est dès lors celui des frères du Nigeria plus précisément dans la zone de Benin City. Au terme de cette année de formation spirituelle approfondie, ils seront admis à émettre les vœux simples s’il n’y avait pas un empêchement dirimant. Tout dans l’esprit de nos Constitutions : « donnons la priorité à la vie de prière, spécialement à la prière contemplative. En vivant comme des pèlerins et des étrangers en ce monde, adoptons une pauvreté radicale, tant personnelle que communautaire, vivifiée par l’esprit de minorité, et donnons le témoignage d’une vie austère et d’une joyeuse pénitence, dans l’amour de la Croix du Seigneur. » (Const. 5, 3).

 

L’année de stage

« L’après-noviciat, qui commence le jour de la profession temporaire et se termine par la profession perpétuelle, est la troisième étape de l’initiation. Au cours de cette période, les frères progressent vers une plus grande maturité et se préparent au choix définitif de la vie évangélique dans notre Ordre. » (Const.32, 1)

 Cette année de stage, il faut le souligner, n’est pas une année de préparation à la profession perpétuelle.  Il s’agit d’une année qui a été revue sur la base du modèle précédent (l’année de stage de Bambui après le noviciat). C’est une durant laquelle « les jeunes frères sont envoyés – soit individuellement soit à deux » et elle « a pour but principal d’expérimenter la vie fraternelle dans les situations ordinaires, pour approfondir le chemin de maturation personnelle et de formation à la vie religieuse capucine propre du temps du Postnoviciat » (cf. Const. 32)

La motivation qui soutient le déplacement de l’année de stage est de pouvoir offrir au formé l’opportunité de se réapproprier avec plus de maturité l’être franciscain-capucin, et cela doit être facilité avec les expériences locales et apostoliques.

 

Le but du stage n’est pas d’entrer à nouveau dans une maison de formation. Le frère doit aller dans une fraternité ordinaire, c’est cette vie que le frère veut expérimenter. Il s’agit de laisser le frère mettre en pratique ce qu’il a appris jusque-là, c’est une vérification et une évaluation des acquis. C’est également une opportunité pour accroître son identité capucine et sa maturité. L’année de stage est importante pour le discernement de la poursuite des frères dans notre forme de vie. C’est un temps pour approfondir le discernement des motivations, des aptitudes et de la volonté des jeunes frères à suivre Jésus à la manière de saint François d’Assise. C’est le temps de l’attention aux lépreux et aux pestiférés. (Const. 108, 3).  Son contenu se résume en trois éléments importants :

✓ vie ordinaire et fraternelle ;

✓ quelques cours particuliers (CPO, lettres des Ministres Généraux, Sources Franciscaines, documents de l’Eglise) ;

✓ Expérience des périphéries.

Certaines expériences doivent être vécues dans ce moment de stage, comme l’utilisation d’un téléphone et de l’argent de poche entre autres. Ainsi, le frère apprend jusqu’où il peut aller dans ses besoins, en songeant au choix d’austérité que nous avons fait.  Comme année de discernement, il n’est pas impossible que même à la fin de cette année, on change le cursus d’un frère particulier en lui proposant une formation spécifique. A la fin de l’année de stage, le formé doit élaborer un rapport de son année.

Comme modèle du stage, il urge d’envoyer les formés dans les différentes fraternités de la Custodie, de préférence les fraternités de mission. Si le formé doit suivre une formation particulière, professionnelle, la Custodie prendra les dépenses en charge. La Custodie devra également couvrir les frais des multiples voyages du maître de formation qui fera à la fin du stage l’évaluation du candidat ; à cela il faut aussi ajouter l’évaluation du gardien de la communauté.

 

Le philosophat et la théologie

« Que la formation philosophique et théologique, principalement celle transmise selon la doctrine franciscaine, contribue aussi à ce que les esprits s’ouvrent de plus en plus au mystère du Christ. » (Const. 39, 2).

Le philosophat est l’étape après le temps de stage d’un an qui aurait servi au candidat à se mettre en contact avec les réalités du stage et de la vie. Il dure en moyenne trois ans et est scandé par des cours de philosophie et de franciscanisme dont le but est d’éveiller l’esprit des étudiants. Il est sanctionné par la profession perpétuelle pour tous les frères qui seraient admis à cette étape et par l’ordination sacerdotale pour qui serait appelé au service de l’évêque et des supérieurs dans le ministère sacerdotal.

 

La formation permanente et la croissance spirituelle et humaine des frères

« La formation permanente est le processus de renouvellement personnel et communautaire, d’adaptation cohérente des structures et des activités qui nous permet dans les situations concrètes de la vie quotidienne de toujours vivre notre vocation en conformité avec l’Évangile. » (Const. 41, 2)

Dans cette optique, les frères sont appelés à vivre le quotidien dans l’esprit de l’Evangile, dans tous les aspects de la vie personnelle que fraternelle. En cela, l’importance doit être donnée à la prière qui se déploie sous les couverts des recollections au sein des fraternités surtout aux temps forts liturgiques, les retraites annuelles et aussi des assemblées qui ne sont des moindres à négliger. Elle se vit pleinement dans la période après celle de la philosophie et met le frère dans la dynamique d’écoute du Saint Esprit.

« Dans toutes les circonstances de la vie, suivons l’Évangile, notre règle suprême. Lisons et méditons assidûment les paroles du salut, et comme la bienheureuse Vierge Marie, conservons-les dans notre cœur. Notre vie sera ainsi de plus en plus modelée par l’Évangile et nous grandirons en tout dans le Christ. » Const. 1, 5)

 

Facebook
Facebook
Custodie S. Pio da Pietrelcina du Bénin