Fraternité de Cotonou

Sise à Donatin, pk3 adjacente à la maison des Sœurs tertiaires capucines du Vénérable Louis Amigo, la fraternité de Cotonou dénommée fraternité Saint François d’Assise fut la première érigée au Bénin en 1989, avec la présence des Frères Vittore Fiorini, Mario Capriotti, Vincenzo Febi et Giansante Lenti. D’où son nom de Maison-mère.

Son premier responsable, autrefois appelé représentant ou délégué du ministre provincial fut le Fr Vittore Fiorini qui en a assumée la charge pendant 7 ans avec dédication et abnégation aux milieux de ses frères et sœurs en Christ.

La fraternité de Cotonou est l’une des rares communautés où la réalité franciscaine, en ses débuts brillait des couleurs de toutes ses composantes : l’Ordre des Frères, les moniales Clarisses qui dans le cours des années se sont transférées à Wawata (Calavi) dans leur nouveau monastère Jésus-Eucharistie cédant ainsi aux frères capucins leur maison devenue Centre de Spiritualité Saint Pio, les Sœurs tertiaires capucines, l’Ordre Franciscain Séculier. De nos jours, la réalité franciscaine s’est réduite à la présence des Frères capucins, des Sœurs tertiaires et de l’Ordre Franciscain Séculier. Avec l’ouverture de la fraternité de Ouidah et l’accession de la présence des frères à la dignité de custodie, le responsable est désormais le gardien de la fraternité qui y assure en même temps l’animation pastorale de la chapelle Saint François d’Assise érigée dès les débuts dans les murs de la communauté.

Sur le territoire du couvent des Frères se trouve l’église conventuelle qui accueille les diverses célébrations et participe à la vie de foi des fidèles dans l’administration des sacrements, des rencontres de groupes de prières, des chorales provenant de toutes parts. En plus de tout cela se trouve le Sanctuaire dédié à Saint Pio qui accueille les nombreux fidèles désireux de confier au saint le plus aimé connu au Bénin leurs diverses intentions de prières.

La fraternité « Saint François d’Assise » est une réalité complexe dans sa mission. En effet, en même temps qu’elle abrite la Curie de la Custodie et accueille les frères profès perpétuels pour leur formation supérieure, elle a en son sein la maison de formation du postulat, le Centre de spiritualité « Saint Pio », la chapelle « Saint François d’Assise » qui fonctionne comme une quasi-paroisse. Les frères mènent une vie régulière malgré leurs différentes tâches. Les engagements en ce qui concernent la chapelle et les lieux de service auxiliaire sont mensuellement programmés. Malgré cela, nous assistons quelquefois à des sollicitations de dernières minutes. Comme services, nous avons les célébrations sacramentelles (baptêmes, eucharisties, confessions, mariage) et des funérailles, l’assistance spirituelle aux communautés religieuses qui en demandent, l’accompagnement des groupes d’engagement, de l’OFS et de la Jeunesse Franciscaine et d’un petit groupe de prière de Padre Pio, le suivi des enfants en catéchuménat, l’assistance aux malades et aux personnes âgées, etc.

Avec le temps et ayant considéré le contexte dévotionnel florissant, se sont ajoutées à la statue de saint Pio, devant le sanctuaire celles de Saint François d’Assise, celle de saint Antoine de Padoue et celle de Notre Dame de Fatima qui ne cesse de recueillir les nombreux bouquets d’Ave Maria laissés à ses pieds. Nous avons le sanctuaire de Padre Pio qui accueille à une fréquence régulière (mensuellement, hebdomadairement) des rencontres de prières de certains groupes.

Facebook
Facebook
Custodie S. Pio da Pietrelcina du Bénin