La fraternité de Klouékanmè

Située dans le diocèse de Lokossa, à Ahogbeya, un arrondissement de la commune de klouekanme, plus précisément dans le quartier Madimé et pastoralement sur le territoire de la Paroisse de Notre-Dame de l’Espérance de Klouékanmè, la fraternité a officiellement ouvert ses portes le 4 octobre 2017, à l’occasion de la Journée de Saint François, les portes du couvent ont été avec la pose de la première pierre qui fut faite le 15 Juillet 2015.

Ce fut la première étape d’un projet sur lequel les Frères Capucins des Marches travaillaient depuis 2015. Le projet prévoyait l’accueil et à la formation théologique de jeunes étudiants, ainsi qu’à l’offre d’assistance médicale et sociale aux populations locales. Le projet comprend des espaces pour la vie quotidienne des jeunes étudiants, ainsi que des zones récréatives et polyvalentes comme une petite bibliothèque, une salle informatique et des zones pour organiser des activités de groupe en plein air au service des villageois limitrophes. En outre, à l’entrée du village, en plus d’une petite église, sera installé un dispensaire médical qui permettra de donner vie aux paroles du Christ : « vous avez toujours les pauvres avec vous. » (Matthieu 26.6-13).

A côté du village sera également réalisé un terrain de football pour l’activité sportive des étudiants en théologie et des très nombreux enfants et jeunes des villages voisins. Les parties relatives à l’accueil des jeunes étudiants ont commencé par abriter dès octobre 2017. Le dispensaire médical est encore en cours de réalisation complète. Le projet est très ambitieux et compte devenir un véritable centre de fraternité franciscaine où, à côté de la prière et de l’étude, l’accueil et le soutien spirituel et matériel à toutes les populations locales seront les activités principales.

Le soutien de tous est essentiel pour mener à bien ce projet. Unir les forces pour la même fin a un double avantage, tout est moins dur et difficile. Chaque petit effort est une grande goutte d’eau qui tombe dans une terre aride : il suffit peu pour que naisse une fleur d’espérance, mais il faut beaucoup de temps pour faire pousser le fruit. Toutefois, soutenus par l’affection de beaucoup et la contribution de tous, ils peuvent se faire par de petits gestes, de grands travaux.

De nos jours, la fraternité compte 19 frères avec des étudiants qui suivent des cours de théologie au séminaire de Djimè Louis Parisot.

 

Project du dispensaire

En effet, pour répondre aux besoins des populations de la zone, les frères capucins ont en projet la construction d’un dispensaire qui permettra de soulager les peines corporelles de nombreuses personnes. Ce projet a dejà connu la réalisation d’une partie de sa structure mais de nombreuses innovations sont encore à faire pour en venir à finition du bloc. Ce dispensaire devrant abriter …..salles, comportera …..

Facebook
Facebook